Accueil > La Menace

La Menace

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour bien mesurer le potentiel de dangerosité de l’ancienne décharge du grand bois.

  • Le positionnement du site sur la crête séparant les bassins versants de l’Yon et du Graon, à proximité immédiate des hameaux de la Bretaudière et de la Vergne qu’il surplombe.
  • L’importance du site et la présence au moins vérifiée une fois, de fûts de déchets industriels toxiques prouvant la volonté de l’exploitant de tricher sur la nature des déchets à enfouir. L’importante activité d’enlèvement de déchets industriels de l’exploitant. Les témoignages relatant la présence de fûts sur des zones et à des époques différentes.
  • Au niveau des villages, le nombre de puits, lavoirs, sources et zones de suintements révèle la présence de nappes phréatiques alimentées par les pluies qui tombent et s’infiltrent sur la crête. Si les puits ne sont plus utilisés pour l’alimentation humaine, bon nombre le restent pour les animaux d’élevage, pour l’arrosage des potagers mais aussi pour remplir la piscine des enfants ou faire tourner la machine à laver de la famille... La pollution des nappes phréatiques de surface entrainerait à terme la pollution des sols et l’empoisonnement sournois et lent des populations.

A l’époque, on pensait ce type d’enfouissement sûr car les couches de glaise devaient assurer une étanchéité garantissant une relative sécurité. On sait aujourd’hui qu’il n’en est rien. Ce n’est qu’une histoire de temps...